Évaluation du personnel : processus et législations

L’évaluation du personnel n’est pas obligatoire, mais se voit comme un moyen efficace pour évaluer la situation des ressources humaines au sein d’une entreprise. Avec les résultats obtenus, les dirigeants pourront aussi justifier l’orientation de leurs stratégies de rémunération, d’organisation de formations ou d’octroi de promotions.

Pourquoi faire une évaluation de son personnel ?

L’évaluation du personnel est bénéfique aussi bien pour l’entreprise que pour les salariés. Pour l’employeur, il s’agit d’un moment d’échange privilégié entre les deux parties. Les dirigeants peuvent montrer qu’ils sont à l’écoute de leurs équipes, de quoi à devenir une source de motivation morale pour les salariés. L’évaluation est aussi un tableau qui résume les éventuelles améliorations après l’étude des résultats. C’est donc un moyen d’apporter des améliorations à la vie d’une entreprise afin d’offrir un meilleur épanouissement aux salariés et une nouvelle source de performances des équipes.

Pour le salarié, ce processus est le moyen idéal pour transmettre directement les problèmes qu’il rencontre dans l’exercice de son poste ou dans l’environnement même de l’entreprise aux dirigeants. Il peut aussi communiquer ses attentes vis-à-vis de la société. Il est aussi libre de juger les points essentiels à améliorer pour son épanouissement et pour celui de ses collègues. Un entretien d’évaluation peut aussi se traduire comme une opportunité pour faire savoir vos ambitions et les évolutions de carrière que vous envisagez au sein de la société.

Comment se passe une évaluation du personnel ?

  • Les préparatifs

L’évaluation du personnel doit être établie sur de bonnes bases afin de récolter des résultats bien exploitables. Le choix des critères d’évaluation est d’une grande importance dans les préparatifs. L’entreprise doit préparer des questions pertinentes, tout en assurant qu’elles aient un lien avec les aptitudes ou les performances du personnel. Le choix des évaluateurs doit aussi être pris avec une attention particulière afin de garantir que tout se passe dans le respect de la loi.

  • Les différents types d’évaluation

Mis à part l’entretien, une évaluation peut prendre d’autres formes : test écrit pour plus de rapidité  et l’assessment center (jeu de rôles dans lequel les salariés sont confrontés à diverses situations) pour montrer concrètement les personnes de chacun.

  • L’analyse des données récoltées

Après l’évaluation, il faut faire la synthèse de toutes les informations recueillies durant le processus. Ces dernières permettent d’avoir une idée sur les performances de chaque salarié. Le recoupement  des données permettra aussi de dresser un bilan général sur le ressenti des salariés concernant leurs situations au sein de l’entreprise. L’entreprise pourra aussi se servir des résultats pour repérer les éventuels points à améliorer sur la vie de l’entreprise et identifier ainsi les éventuels salariés en difficulté.

L’évaluation du personnel et la loi

Bien qu’aucun texte n’oblige l’employeur à réaliser des entretiens d’évaluation, quelques règles inscrites dans les articles L1221-6 à L1221-9 du Code du Travail cadrent ce processus. L’employeur a par exemple l’obligation de juger ses équipes uniquement sur leurs performances. Il doit également communiquer préalablement aux salariés les méthodes et les techniques d’évaluation qui seront employées.

Si l’employeur a respecté toutes les procédures légales relatives à l’organisation des entretiens d’évaluation, le salarié a aussi l’obligation d’accepter ce processus. Des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement pour faute grave sont à prévoir en cas de contestation.

Cette entrée a été publiée dans RH. Sauvegarder le permalien.